Est-ce qu'une douleur à l'épaule ou mal de dos pourrait provenir d'un organe ?

Philippe Desautels

Oui c’est possible! Les ostéopathes savent depuis longtemps que plusieurs douleurs qui s’expriment au niveau somatique (muscles, os, articulations) ont pour origine un organe ou un viscère. C’est ce qu’on appelle les interrelations viscéro-somatiques. C’est même une raison courante expliquant que certaines douleurs au dos, au bassin, aux épaules et autres parties du corps persistent malgré plusieurs traitements musculo-squelettiques. D’ailleurs, plusieurs études scientifiques récentes confirment que l’on a beaucoup plus de risques de souffrir de maux de dos si on a eu une problématique à un organe. Comment les viscères peuvent- ils entraîner des douleurs musculosquelettiques ? On peut diviser les causes en 2 groupes. Les causes mécaniques et les causes nerveuses.


1. Les causes mécaniques 


1.1 Les attaches des viscères

Les viscères sont maintenus en place par, entre autres, les fascias qui les attachent au squelette. Le même type de tissu qui enveloppe vos muscles et qui les attaches eux aussi au squelette. Suite à un événement dans votre vie, par exemple : une chute sur les fesses en ski, un placage au hockey, un organe peut être « ostéopatiquement » déplacé. Étant déplacé, il tire constamment sur les parties du squelette où il s’attache : vertèbres côtes, bassin... Cela peut donc causer des désalignements articulaires, une diminution de mobilité et des douleurs somatiques.


1.2 Les adhérences

L’adhérence est l’union de deux couches de tissu ou de deux organes entre eux, alors que, normalement, ils sont séparés ou glissent les uns sur les autres. Les adhérences peuvent être causées par tout processus inflammatoire. À titre d’exemple, nous pouvons donner pour l’abdomen les suites d’une infection au péritoine appelé péritonite, pour le thorax les suites d’une pneumonie. Les adhérences sont aussi présentes suite à une intervention chirurgicale, car les cicatrices ont tendance à coller plusieurs couches de tissus qui normalement glissent les unes sur les autres. Les adhérences et cicatrices ont la fâcheuse tendance à se rétracter avec le temps, ce qui entraîne des tensions de plus en plus grandes sur les viscères et leurs sites d’attaches au squelette. C’est ainsi que des viscères peuvent en venir à perturber la mécanique des côtes, de la colonne vertébrale et du bassin.


2. Les causes nerveuses

Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’un problème à un viscère peut entraîner des conséquences au niveau du squelette, des muscles et de la peau via les interconnexions des nerfs au niveau de la moelle épinière. C’est ainsi que par exemple, une tension de l’enveloppe du foie peut causer des douleurs à certaines vertèbres cervicales et à l’épaule droite. Cela est possible parce que les nerfs de toutes les structures ci-haut mentionnées proviennent des mêmes niveaux de la moelle épinière.


Les solutions proposées par l’ostéopathie


Premièrement, lors de l’évaluation palpatoire, nous devrons déterminer avec le plus de précision possible la ou les causes de vos douleurs. S’il s’avère qu’une partie du problème est viscérale, nous utiliserons différentes techniques manuelles dans le but de redonner une meilleure position, une plus grande mobilité et de diminuer les conséquences des adhérences s’il y a lieu. Il sera aussi souvent nécessaire d'aller voir d’autres parties du corps ainsi que le site où était la douleur pour normaliser les conséquences et ainsi diminuer vos douleurs de façon plus durable.